Équidés

parlons équidés, présentation de la cavalerie

Hommage à ma jument Ginger

DSC02603

je l’ai sauvée de la boucherie il y a 15 ans…c’était ma première jument. je suis tombée amoureuse d’elle le jour où je l’aie vue, c’était le 11 septembre 2001…. je devais la prendre en 1/2 pension, et je l’ai achetée au bout d’1 mois.

trotteuse réformée, au modèle lourd, osseux, avec une grosse tête inesthétique, elle avait peur de l’homme, fuyait sa main et ses gestes, impossible à attraper, des traces de blessures anciennes sur le corps…. mais elle avait des allures et des aplombs extras, et surtout un coeur et un mental d’une qualité que je n’ai pour l’instant pas retrouvé sur d’autres chevaux.

elle m’a appris tellement sur le monde du cheval que je lui en serai éternellement reconnaissante, et c’est grâce à elle que j’ai développé mes recherches sur le comportement équin, mes qualités d' »homme de cheval », mon feeling, mon tact et mon timing…. c’est elle qui m’a fait passer de la cavalière de loisirs à la professionnelle que je suis aujourd’hui, quittant mon travail d’ingénieur pour suivre mon instinct dans le monde difficile du cheval.

avec elle j’ai parcouru des km et des km de chemins, j’ai appris les techniques de randonnée, les soins aux chevaux, la patience et la persévérance, j’ai commencé le pied nu et la monte sans mors…. puis la compétition de trec, et même un peu de saut d’obstacle ! elle était prête à tout pour moi.

elle m’a accompagnée auprès des premiers cavaliers du Centre équestre Equifeel, toujours d’une générosité et d’une finesse incroyables, malgré son passé qui remontait de temps en temps….

et puis est venu le temps de la maternité, elle m’a donné son premier poulain, Vadrouille (la grande vadrouille bien sûr) avec mon cher étalon Quidam, et elle a enchainé avec Apache, de la robe isabelle dorée de son père, et Bohème a suivi, pas vraiment prévue celle là, palomino pour faire le tour des robes… elles ont à présent 6, 5 et 4 ans, Bohème restera je l’espère longtemps auprès de moi, elle montre déjà les mêmes qualités que ses parents, pour l’instant sans leurs défauts… Vadrouille et Apache sont parties faire le bonheur de 2 femmes qui ont elles aussi craqué pour elles, je leur souhaite une longue vie de randonnées à toutes.

depuis presque 1 mois nous attendions la mise bas, le ventre grossissais toujours, elle était toujours en pleine forme malgré ses 21 ans, et hier matin elle portait son petit l’air de rien. j’avais parié depuis la saillie que ce serait un mâle isabelle, et j’avais raison, il était magnifique, mais le destin n’a pas voulu que « Fantomas » respire au grand air… Ginger n’a pas pu sortir son trop gros poulain (il était de la taille de Fatmi qui a déjà 2 mois !!!), nous étions 3 à le tirer, mais il était déjà trop tard pour lui, et Ginger a suivi son petit quelques minutes après… elle a affronté cette dernière épreuve avec courage et volonté, dans mes bras qui l’aidaient à tenir debout….
ma seule consolation est d’avoir pu accompagner et soutenir ma jument dans ses derniers instants….

c’est malheureusement le lot des éleveurs et des amoureux des animaux, c’est la vie, c’est le destin, et on n’y peut rien malgré la douleur…

je voudrais partager avec vous des photos de cette incroyable jument que je n’oublierai jamais…. c’était ma première jument.

 

logo2016-pic

top

line1signmail-02

 

 

Partagez sur les réseaux !